Le jour où je me suis fait largué par AirBnb .

Le jour où je me suis fait largué par AirBnb .

Cela pourrait presque sonner comme une after St Valentin désastreuse tellement les mots de Bryan Chesky fondateur du site AirBnb résonne encore dans la tête du fier millénial que je suis : AirBnb est fait pour tous et ne se présente plus comme une alternative différente pour voyager mais comme un vrai moyen de voyager.

Mais quoi ?? Moi qui espérait encore épater mes collègues à la machine à café en leur racontant mes dernières vacances chez Anna , Justin ou Scott ???

Je me rappelle encore de mes trois derniers séjours dans de grandes villes comme Rome, New York ou Londres, je voulais à tout prix vivre une ville de l’intérieur et de façon atypique en boudant les hôtels vieillots et parfois excessivement chers, sans doute à la recherche d’une certaine forme de liberté qu’Air Bnb me servait sur plateau prêt à consommer .

Mais, c’était sans compter sur la présentation de leur nouvel objectif pour 2028 : atteindre 1 milliard de clients.

Il est évident que le géant de la location entre particulier ne pouvait plus se contenter de sa première cible représentant 60% des touristes adeptes de ses 4,5 millions d’hébergements.

Voilà pourquoi l’entreprise souhaite aujourd’hui élargir sa clientèle en se professionnalisant :

Pour que chacun trouve sa place n’importe où .

Elle décide donc de décliner son offre pour réussir à capter une clientèle plus exigeante grâce à l’association de 5 éléments :

Superhost : label créé en 2009 pour les hôtes proposant une expérience d’un niveau supérieur à la moyenne, la société va renforcer les avantages offerts, comme le paiement dans les 24 heures suivant la réservation.

Superguest : Pour récompenser la fidélité de ses utilisateurs leur donnant accès à différents services.

Catégorie et Collections : une segmentation selon différentes thématiques  Famille , Work , wedding

AirBnbPlus : En proposant des hébergements qui   allient confort , équipement , entretien et design .

Beyond by Air Bnb : Une sélection de propriétés de luxe où le client a accès à un concierge organisant son voyage (restaurants, activités…). La majorité des demeures sont issues de l’intégration des 4.000 résidences du canadien Luxury Retreats, que l’entreprise a racheté il y a un an, mais Airbnb va également ajouter des résidences dans une douzaine de villes, comme Paris, Londres, et Barcelone.

Au grand dam des professionnelles du secteur de l’hôtellerie classique, la feuille de route d’AirBnb annonce encore de nombreux changements dans la façon de voyager dans les 10 prochaines années.

Malgré tous les efforts de communication centré sur l’humain, je trouve que la partie monétaire que représente cette nouvelle expérience de voyage reste trop omniprésente.

 La notion d’échanges et de partage s’est diluée.

A New York , par exemple nous avions ramené à notre hôte Scott une bonne bouteille de vin blanc , histoire de partager et rire ensemble [comme sur leurs jolies vidéos] , nous faisant presque oublier que l’on avait payé chez lui notre semaine de vacances , la était pour moi la vraie réussite d’ Airbnb , dorénavant ,je ne suis plus  certains d’avoir les mêmes attentes .

Et vous ? Avez-vous déjà voyager avec AirBnb ? Pensez-vous que cette nouvelle stratégie pourra toujours répondre à cette inlassable envie d’instantanéité, de liberté, d’originalité ou d’effet Whaou ?

 

 

À propos de l’auteur

pradolu administrator

Laisser un commentaire